Les étapes de votre projet

1. Principe du viager immobilier

Le principe du viager est simple : le vendeur, appelé crédirentier, perd la propriété de son bien. L’acquéreur, appelé débirentier, paie un prix sous forme d’une rente régulière et viagère, c’est-à-dire versée à vie. Ce principe peut être décliné sous plusieurs formes : viager libre, viager occupé, etc.

Accéder à la rubrique

2. Choisir d'acheter ou de vendre en viager

Le principe d’un achat ou d’une vente en viager vous séduit, mais votre projet nécessite encore quelques ajustements. N’hésitez pas à vous tourner vers des professionnels compétents qui sauront vous conseiller sur la forme à donner à votre projet selon les objectifs poursuivis.

Accéder à la rubrique

3. Vendre en viager

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, et souhaitez en tirer dès maintenant un revenu régulier en viager, éventuellement en continuant à habiter le bien ? Tournez-vous vers la vente en viager. Type de vente à envisager, formalisme à respecter, assurances à souscrire…

Accéder à la rubrique

4. Acheter en viager

Vous souhaitez réaliser un investissement immobilier intéressant alors que vous ne disposez peut-être pas à ce jour de l’entier capital nécessaire ? L’achat en viager peut être la solution puisqu’il vous permettra d’acquérir un bien immobilier moyennant le service d’une rente régulière et viagère.

Accéder à la rubrique

5. Paiement du prix du bien en viager

Une vente en viager se caractérise par une modalité de paiement du prix particulière : le prix n’est pas payé comptant mais au moyen d’une rente viagère. La rente est souvent accompagnée d’une somme payée comptant appelée « bouquet ». Comme pour toute vente, l’acquéreur doit régler des droits de mutation et les honoraires du notaire.

Accéder à la rubrique

6. Fiscalité du viager

Après la conclusion d’une vente immobilière en viager, le crédirentier perçoit une rente régulière soumise à l’impôt sur le revenu.

Accéder à la rubrique

7. Revente du viager

Il est possible que l’acquéreur d’un bien en viager souhaite le revendre alors que le service de la rente viagère n’est pas terminé, le crédirentier étant toujours en vie. Dans ce cas, le nouvel acquéreur devra verser la rente initiale dans les mêmes conditions que le premier acquéreur, qui restera le plus souvent solidaire du paiement des arrérages de la rente.

Accéder à la rubrique

 

 

Viager

Viager : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur les contrats, le paiement, la fiscalité...
Télécharger mon guide